À l’été 2016, Louise Delage a beaucoup fait parler d’elle (surtout en France). Son compte Instagram en a fasciné plus d’un et on a parlé de cette inconnue jusque dans les médias traditionnels. À partir du mois d’août, Louise a commencé à partager sur Instagram des photos d’elle dans toutes sortes de situations.

L'instagrameuse Louise Delage n’existait pas | 37e AVENUE

louiseD2À l’été 2016, Louise Delage a beaucoup fait parler d’elle, surtout en France. Son compte Instagram en a fasciné plus d’un et on a parlé de cette inconnue jusque dans les médias traditionnels. À partir du mois d’août, Louise a commencé à partager sur Instagram des photos d’elle dans toutes sortes de situations.

Les images étaient belles. Mais il y avait un petit quelque chose d’étrange dans ces photos trop parfaites, un malaise difficile à définir, quelque chose dans le regard, dans l’instant, dans la mise en scène.

L’énigmatique instagrameuse a rapidement connu du succès. #summer #instagramers #bestoftoday #fromwhereistand #outfit #outfitpost #todayimwearing #parisienne #detente #alacool #instamood #instadaily #streetstyle #insta #fashion… Elle savait utiliser les bons mots clics pour augmenter la portée de ses clichés. Des influenceurs et des vedettes ont commencé à partager ses photos.

Des publications intrigantes

En quelques semaines, son compte Instagram a attiré près de 100 000 abonnés et obtenu plus de 50 000 like. Pas mal pour une inconnue. Des petits malins ont alors commencé à décoder les images de Louise. Des journalistes se sont emparé de l’affaire. En observant attentivement les photos, on a découvert que Louise avait toujours un verre à la main ou une bouteille d’alcool pas très loin d’elle. Trop d’alcool? Les médias sociaux ont relayé l’info. Les commentaires ont commencé à se multiplier. Louise était-elle la fille heureuse que les images veulent laisser croire? Elle semblait très (trop?) souvent seule. Était-elle en train de sombrer dans l’alcoolisme?

Le 22 septembre 2016, Louise révèle qu’elle n’est pas celle qu’on croyait. Louise Delage est en fait un personnage créé de toutes pièces pour une campagne du fonds Actions Addictions.

«Il est facile de passer à côté de l’addiction d’un proche» dit le message. Le fonds Actions Addictions signe la campagne dont la mission était de démontrer qu’on ne se rend pas toujours compte de la dépendance de quelqu’un. Louise en est la preuve.

Sujets connexes : Instagram

Pascal Henrard
par associé, vice-président, contenu et création

Le Blogue du marketing de contenu

Mieux comprendre le marketing de contenu

Le premier chapitre du Guide du marketing de contenu

Pourquoi le marketing de contenu est-il en train de s’imposer? Lisez gratuitement le premier chapitre du guide.

Téléchargez

Stratégie de contenu: l’essentiel en 30 minutes

Pour bien entamer la réflexion stratégique pour votre organisation - par les auteurs du Guide du marketing de contenu.

Téléchargez

Blogue du marketing de contenu

Pourquoi le contenu est désormais au cœur du marketing

Le marketing de contenu n’est pas seulement une technique de marketing; c’est une nouvelle façon d’envisager toute la communication d’une organisation. L’expression «marketing de contenu» a deux sens. Le premier définit le marketing de contenu comme une nouvelle...

Lire

Maxi utilise Facebook au maximum

La chaîne de supermarché Maxi fait depuis un peu plus d’un an une utilisation exemplaire de Facebook. La marque l’utilise comme plateforme de diffusion de contenus originaux créés sur mesure. Facebook permet aux marques de diffuser leurs produits ou services tout en...

Lire

Le documentaire comme plateforme de contenu?

Nespresso n’a plus besoin de présentations. Pourtant la célèbre marque de café souffre d’un déficit de connaissance de ses fondements et de ses valeurs. Elle a décidé de lancer un programme de contenu pour y remédier. On connaît tous les pubs avec Georges Clooney. On...

Lire